Médiation intelligente et partagée.

à propos
de la médiation

Dans tous les conflits, quels qu’ils soient, des personnes, des êtres humains sont au cœur de ce qu’il se passe. Parmi les modes amiables de résolution des litiges, la médiation replace l’humain au cœur du processus. L’association Aparté Mediation met en oeuvre, par la diversité de ses membres, un processus qui repose sur les valeurs humaines de liberté, de partage, de bienveillance et de respect. C’est dans l’application de ces valeurs que l’association Aparté Mediation permet à chacun de participer à une construction collective de résolution des conflits.

Code de déontologie

Liberté

La médiation est un processus qui s’appuie sur la volonté de chaque partie au conflit de trouver une issue à la situation. Il s’agit là d’un libre consentement. De même, elle offre un espace de parole qui est au cœur du processus là où les échanges doivent permettre d’extérioriser les sources du conflit. Le principe d’indépendance du médiateur conforte cette valeur puisqu’il est détaché de toute pression intérieure ou extérieure à la médiation . Cette liberté, c’est aussi la raison pour laquelle, la médiation peut s’arrêter à tout moment, à l’initiative des parties ou des médiateur·e·s.

Partage

La médiation est un véritable processus de partage de l’information. Elle rétablit et optimise l’échange d’informations entre les parties en mettant « à égalité » l’expression des personnes qui sont autour de la table. C’est un processus coopératif de prévention et/ou de résolution amiable des différends dont l’intérêt est d’offrir aux participants la possibilité de résoudre eux-mêmes leurs difficultés relationnelles dans un espace adapté. Les médiateur·e·s, par leur impartialité et leur neutralité favorisent la circulation de la parole et l’émergence de solutions, sans jamais se substituer aux parties.

Bienveillance

C’est ici que la médiation prend tout son sens pour notre association. Pas de jugement, pas de critiques mais des principes fondamentaux d’acceptation, de tolérance, d’écoute active, d’empathie, tous les ingrédients d’une communication bienveillante. Les médiateur·e·s d’Aparté Mediation veillent à (ré)établir des relations fondées sur la sincérité et l’empathie afin de satisfaire les besoins de chacun dans un réel climat de confiance.

Respect

Le respect est certainement la valeur qui englobe toutes les autres qu’il s’agisse du respect de la personne, du principe du contradictoire, de l’équité, de la loyauté. Pour Aparté Mediation, le respect des personnes est une condition essentielle à la médiation qui passe par l’acceptation des différences d’idées ou de positions. C’est dans cet esprit que les médiateur·e·s d’Aparté Mediation appliquent le principe de confidentialité aux entretiens et toute information recueillie dans le cadre de la médiation.

Les médiateurs

Nous sommes tous à votre écoute.

Paméla Adjoute

Ma méthode
  • Respect
  • Compréhension
  • Communication
  • Temps

Marie-Adélaïde Boiron

Ma méthode
  • Ecoute
  • Communication


Nabila Chdaili

Ma méthode
  • Ecoute active
  • Echange constructif
  • Rechercher l’intérêt commun

Olivier Danjou

Ma méthode
  • Neutralité
  • Tempérance
  • Volonté d’entendre et comprendre

Stéphanie Dégremont

Ma méthode
  • Ecoute
  • Compréhension
  • Expression
  • Solution

Alexa Dubarry

Ma méthode
  • Equité
  • Dialogue
  • Célérité et confidentialité

Léa Gagossian

Ma méthode
  • Intentions
  • Synthèse
  • Connexion
  • Coopération

Anne-Sophie Grardel

Ma méthode
  • Ecoute attentive
  • Ténacité


Christine Guérin

Ma méthode
  • Écoute active et reformulation,
  • Accompagnement bienveillant,
  • Solution partagée.

Nathalie Le Brun

Ma méthode
  • Ecoute active
  • Questionnement
  • Gestion des émotions

Bruno Lefebure

Ma méthode
  • Interêts de chacun
  • Écoute
  • Libre expression
  • Solution partagée

Marielle Metge-Agostinelli

Ma méthode
  • Apprendre à se connaître
  • Verbaliser et faire verbaliser
  • Laisser s’exprimer les émotions 
  • Formaliser les échanges

Marie-Hélène Otto

Ma méthode
  • Ecoute active et empathique
  • Accueillir les émotions pour comprendre les besoins
  • Pédagogie

Beatrice Rostane

Ma méthode
  • Neutralité
  • Respect mutuel
  • Accompagnement

Stephanie Sioën-Gallina

Ma méthode
  • Ecoute
  • Gestion des émotions
  • Echanges

Notre processus de médiation

Au sein d’Aparté Médiation nous utilisons comme processus de médiation un outil puissant découvert par un spécialiste américain de la médiation Thomas Fiutak, appelé « la roue de Fiutak ». Elle comporte 5 étapes que va suivre le médiateur.

Les personnes en conflit expriment ce qui s’est passé.
Cette étape permet au médiateur d’appréhender et de comprendre le contexte dans lequel le conflit se déroule, il reste neutre ne prend pas partie et pratique l’écoute active et empathique.
A ce stade, nous abordons dans une première approche des causes du conflit.

Dans cette étape, le médiateur va approfondir la compréhension du conflit en demandant à chacune des parties de parler de ses émotions. Si le processus stagne, le médiateur pose de nouvelles questions plus précises sur les éléments du conflit et besoins de la personne.
Le médiateur reformule pour chaque partie afin de clarifier la position de chacun et obtenir « un accord sur les désaccords ».

Cette troisième étape porte le nom de « CATHARSIS DES EMOTIONS ». Elle désigne le moment où les parties parviennent à identifier les émotions profondes liées au conflit. Les émotions sont toujours en lien avec les besoins insatisfaits. Cette étape permet une reconnaissance des besoins de chacun dans une démarche d’empathie mutuelle et une compréhension des motivations qui sous-tendent les actes de chaque partie.

Dans cette étape, chaque partie formule des propositions qui semblent convenir pour résoudre le conflit.
Aucune solution ne doit être écartée au prétexte qu’elle serait irréalisable ou farfelue.

Cette dernière est celle du choix à partir de la liste des propositions effectuées à l’étape précédente. L’objectif est de parvenir à un accord commun de solution et pourra voir émerger une autre solution à retenir.
Par ailleurs, si les participants le souhaitent dans les limites des règles touchant à l’ordre public, cet accord peut avoir les effets légaux d’une transaction et mettre un terme définitif au litige. Si certains points de désaccord persistent, la médiation peut se poursuivre.

Expérience en résolution de conflits entre :

Un groupement d’horticulteurs rencontre des retards de livraison avec l’importateur avec lequel il est en relation d’affaires depuis plusieurs années, sans contrat écrit. Ce retard a entrainé pour le groupement une perte significative de son chiffre d’affaires en raison de la saisonnalité de son activité. La médiation a permis aux parties de trouver un accord financier et de poursuivre leurs relations d’affaires par la mise en place d’un contrat écrit.
Un client a un conflit avec la société qui lui a vendu son véhicule au motif que ce véhicule ne remplissait pas l’un des critères essentiels ayant guidé son choix. La médiation a permis de trouver un accord pour remédier à ce critère faisant défaut tout en permettant au client de conserver le véhicule.
Un conflit entre associés compromettait la poursuite de l’activité de la société. La médiation a permis aux associés de renouer le dialogue et trouver ensemble une nouvelle organisation leur permettant de poursuivre une collaboration, mais dans des structures indépendantes.
Un conflit entre un promoteur immobilier et un particulier survient en raison de malfaçons de construction. Les parties ne communiquent plus que par l’intermédiaire de leurs avocats. La médiation a permis aux parties de rétablir la communication entre elles et de solutionner leur différend.
Monsieur X est propriétaire de son appartement dans un immeuble en copropriété. Il subit un défaut d’étanchéité de son balcon. Son assurance lui indique que le balcon est une partie commune et qu’il doit d’abord s’adresser à son syndic. Ce dernier ne lui répond plus et le sinistre est toujours en cours. La médiation permettra aux intéressés de se réunir pour un véritable échange. Une solution rapide et efficace a été trouvée.
Madame Y a subi un « coup du lapin » lors d’un accident de la circulation. Son assurance tarde à répondre et finit par lui proposer une indemnisation largement insuffisante. La médiation a permis aux intéressés de se réunir autour d’une table et de convenir d’un accord satisfaisant en un temps record.
Madame Z est revenue de congé maternité et sent une « mise en placard », son poste n’est plus valorisé. Elle souhaite assigner son employeur. La médiation a permis de renouer le dialogue, tous les sujets ont pu être évoqués. Les intéressés ont conclu un accord satisfaisant redessinant les attributions de Madame Z.
Les frères ne se parlent plus. La médiation les a réunis, plusieurs réunions ont eu lieu, un accord a été trouvé et le conflit a pris fin.
Madame T et Monsieur P sont en instance de divorce et également les parents de deux enfants mineurs. Madame veut accorder la garde des enfants à leur père un week-end sur deux et Monsieur souhaite les avoir avec lui une semaine entière sur deux. Se glisse également au milieu de leur différend la question de la prestation compensatoire qui n’est pas réglée. Plusieurs réunions de médiation ont permis de trouver un accord de garde satisfaisant pour les parents ainsi que les enfants et ils se sont mis d’accord sur le montant de la prestation compensatoire.
Une entreprise, non payée par son client, décide de l’assigner. Son contrat prévoyait une clause de médiation avant de saisir la juridiction compétente. La Médiation aura permis de comprendre la raison pour laquelle le client refusait de payer le solde des marchandises livrées et de permettre au client de passer de nouvelles commandes.

Nos tarifs

  • Les tarifs habituellement pratiqués sont donnés à titre indicatif
    (avec une possibilité de les adapter selon vos ressources et le type de dossier).
  • Vous devez également contacter votre assureur personnel ou professionnel (entreprises/associations) qui est susceptible de prendre en charge tout ou partie des frais au titre de la garantie «Protection juridique». 
  • En revanche, l'aide juridictionnelle n'est possible que si la médiation est ordonnée par un juge.
  • La durée moyenne d’une médiation est de 5 heures.

Médiation entre particuliers

  • Frais de dossier de 30€ à l’ouverture.

  • Le premier entretien à 60€ par personne avec une durée d'environ 1h.

  • Les suivantes entre 80 et 150€ / heure / personne.

  • Le tarif est fonction de la situation et du domaine d'intervention.

  • - La tarification est horaire, c'est-à-dire au temps passé.
    - Le paiement de la médiation peut être soit assumé entièrement par l'une des parties, soit réparti entre les parties

  • Les honoraires s'entendent au «cabinet de médiation».
    En cas de déplacement, des frais sont à prévoir :
    - Distance inférieure à 20km : 40€ 
    - Entre 20 km et 50km : 70€ 
    - Entre 50 km et 100km : 120€
    - Au-delà de 100km : sur devis

  • Tous les tarifs sont HT
  • Médiation entre Entreprises / Organisations

  • Frais de dossier de 60€ à l’ouverture puis la tarification est sur devis.

  • Le premier entretien 150€ par entreprise d'une durée d'environ 1h

  • Les séance suivantes, entre 150 et 200€ / heure / entreprise.

    - Le tarif est fonction de la situation et du domaine d'intervention.
    - La tarification est horaire, c'est-à-dire au temps passé.
    - Le paiement de la médiation peut être soit assumé entièrement par l'une des parties, soit réparti entre les parties.

  • Tous les tarifs sont HT
  • Prévention et Médiation au sein des Entreprises et Organisations

  • Frais de dossier de 60€ à l’ouverture puis la tarification est sur devis.

  • Le tarif est adapté au type de structure et à la situation.

  • Lorsque le conflit est collectif, nous intervenons à deux médiateurs (co-médiation).

  • Le tarif journalier est entre 800 et 1200€.

  • Tous les tarifs sont HT